8 Clunisois sur 10 exposés aux risques climatiques

Inondations, glissements de terrains… 26 communes du Clunisois sont concernées par ces risques liés au changement climatique, selon une étude du ministère de la transition écologique.

C’est une brève parue sur le site internet WeDemain, qui nous a mis sur la piste de cette étude, publiée en janvier 2020. Le commissariat général au développement durable y indique que, si la “mortalité liée aux risques naturels majeurs d’origine climatique est modeste en France”, elle concerne toutefois 6 Français sur 10.

À partir de chiffres compilés pour la plupart en 2016, l’organisme d’État a évalué l’exposition des populations aux risques climatiques : pollution de l’air, avalanches, feux de forêt, inondations et mouvements de terrains.

Sur la base de cette étude, nous avons extrait les données des communes du Clunisois pour effectuer un zoom sur notre territoire : 26 communes sont ainsi concernées par des risques allant de “très faible” à “fort”.

De part sa densité de population 10 fois plus élevée que dans le reste de la communauté de communes, et son exposition aux deux risques d’inondations et de mouvements de terrain, Cluny est la seule commune qui se voit attribuer un indice de risque “fort”. Elle représente à elle seule 35 % de la population.
Viennent ensuite Massilly, Salornay-sur-Guye et Taizé, avec un indice “moyen”, qui représentent 10% de la population. Enfin, 22 autres communes présentent des risques “faible” à “très faible”, soit 38 % de la population.

Les communes situées le long des cours d’eau ou dans une zone de relief ont logiquement un indice de risque plus élevé. Globalement, l’ouest Clunisois abrite les communes les moins vulnérables, toujours selon cette étude.

Pour autant, sans être alarmiste, le ministère de la transition écologique alerte : “dans le contexte du changement climatique, le nombre d’événements naturels dommageables pour la population, les biens et l’environnement est susceptible de s’accroître”. Et rappelle que les aléas climatiques peuvent provoquer “des risques majeurs à l’origine de nombreuses victimes ou de dommages considérables aux biens et à l’environnement” dans tous les secteurs de l’économie (industrie, commerce, patrimoine…).

L’analyse nationale complète et tous les chiffres commune par commune sont disponibles sur le site du ministère : https://clun.yt/2SDnsEr

Soyez le premier à publier un commentaire.