Les films tournés en Clunisois

Le Clunisois, terre de cinéma ? Pas tant que ça. Mais le 7e art s’est tout de même quelque fois installé dans nos villages…

En ce début d’année 2020, le Clunisois tout entier ne bruisse que du futur tournage de Ridley Scott à Berzé-le-Châtel. Le réalisateur américain (Gladiator, Thelma et Louise, Blade Runner, Robin des Bois…) s’installera une petite semaine dans la forteresse médiévale qui domaine le Val Lamartinien pour “The Last Duel”, dont la sortie est annoncée pour janvier 2021, avec Matt Damon et Adam River en haut de l’affiche.

Mais le réalisateur de Seul sur Mars n’est pas le premier à poser ses caméras en Clunisois. On vous propose une petit top 5 des films tournés près de chez nous.

Détective du bon Dieu (1954)

Kylo Ren peut aller ranger son masque ! Le premier a avoir mis le pied en Clunisois est Obi-Wan Kenobi lui-même ! En 1954, Alec Guinness (Star Wars, Le Pont de la rivière Kwaï, Lawrence d’Arabie…) passe plusieurs jours à Cluny pour tourner Détective du bon Dieu (Father Brown, en VO), une comédie policière de Robert Hamer. Le futur colonel Nicholson y interprète un éclésiastique chargé de déjouer le vol d’une croix de grande valeur. Sorti le 29 septembre 1954 en France, le film a même été sélectionné en compétition officielle à la Mostra de Venise de 1954 pour le Lion d’or.

Poil de carotte (1973)

Adapté du roman de Jules Renard, le tournage du film d’Henri Graziani se déroule notamment à Cluny et au château de Pressy-sous-Dondin, quelques kilomètres plus au nord. La vie du malheureux petit garçon roux est portée à l’écran avec Philippe Noiret (pas encore césarisé), le rôle-titre étant joué par un certain François Cohn… neveu de Daniel Cohn-Bendit.

Le Petit Lieutenant (2005)

Il a fallu presque 30 ans pour que le Clunisois intéresse à nouveau les réalisateurs. Et ce sera Xavier Beauvois (Des hommes et des dieux…) qui s’installera tout d’abord au château de Pierreclos pour y tourner quelques scènes de son Petit Lieutenant. Sorti en novembre 2005, ce film essentiellement parisien suit les traces d’Antoine (Jalil Lespert, futur compagnon de Sonia Rolland… le monde est petit !), un jeune officier de police qui intègre une brigade criminelle dirigée par le commandant Caroline Vaudieu, alias Nathalie Baye (qui recevra le César de la meilleure actrice en 2006 pour ce rôle).

Premiers Crus (2015)

Le même Jalil Lespert reviendra à Pierreclos 10 ans plus tard, cette fois sous les traits d’un œnologue, fils de vigneron, qui quitte la vie parisienne pour tenter de redresser le domaine viticole familial au bord de la faillite. Situé dans la côte de Beaune, le film de Jérôme Le Maire a été tourné dans plusieurs villages de Sâone-et-Loire et de Côte d’Or, pour recréer un décor emblématique du vignoble bourguignon. Gérard Lanvin, Alice Taglioni et Laura Smet se partagent l’affiche de cette saga familiale sur fond de drame paysan.

La Marquise des ombres (2010)

Le petit écran aussi s’est intéressé au Clunisois : en 2010, c’est le tournage du téléfilm franco-belge La Marquise des ombres qui s’installe à Cormatin. Sous l’œil du réalisateur Édouard Niermans, Anne Parillaud joue le rôle de Marie-Madeleine Dreux d’Aubray, exécutée le 17 juillet 1676 pour avoir empoisonné son père et ses deux frères afin de récupérer leur héritage. Tiré d’un roman de Catherine Hermary-Vieille, la fiction a été diffusée le 9 février 2011 sur France 2.

Bonus : Lucie Aubrac (1997)

Impossible de terminer cette liste sans citer la biographie de Lucie Aubrac, tournée par Claude Berri en 1997. C’est Tournus qui a, entre autre, été choisie comme décor pour raconter l’histoire de la résistante (née à Salornay-sur-Guye) pendant l’occupation nazie. Le casting prestigieux (Carole Bouquet, Daniel Auteuil, Patrice Chéreau…), tout comme les précédents succès du réalisateur, en font un des films les plus attendus de l’année 1997. Il réunira près d’1,7 million de spectateurs en salle.

Découvrez d’autres films tournés en Saône-et-Loire sur l’internet

Soyez le premier à publier un commentaire.