Installation : la corde à noeuds de Lilian Bourgeat

Pour son exposition estivale 2017, la Ville de Cluny invite Lilian Bourgeat à déployer sa corde à noeuds aux écuries de Saint-Hugues.

Lilian Bourgeat aime faire grand. Sa marotte est d’agrandir des objets de notre quotidien, généralement de plein air : bottes, brouette, cône de chanter… Leur aspect surdimensionné en fait perdre tout sens pratique, pour n’en garder que l’aspect esthétique, qui bouscule le lieu de l’installation.

Pour Cluny, l’artiste a conçu une gigantesque corde à noeuds : une seule corde rouge, avec trois noeuds, qui enlace un pilier des écuries de Saint-Hugues. La confrontation entre l’art contemporain et l’architecture millénaire du bâtiment étonne, interroge, et fait sourire : pourquoi cette corde, et pourquoi ici ?

Lilian Bourgeat explique que sa corde à noeuds clunisoise fait écho à la corde d’arpenteur, outil indispensable des bâtisseurs d’antan. Et dans son texte introductif, Géraldine Minet, commissaire de l’exposition pour Le Consortium (Dijon), voit dans cette corde d’arpenteur une figure allégorique de Cluny IV, le projet de centre d’art contemporain qui doit, dans un futur hypothétique, voir le jour de l’autre côté de la Grosne.

L’installation est à voir jusqu’au 3 septembre 2017, au tarif unique de 1 € (gratuit pour les moins de 16 ans, ticket valable pour toute la durée de l’exposition).

0 commentaires sur “Installation : la corde à noeuds de Lilian Bourgeat”

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *