L’agriculture en Clunisois

Le Clunisois est-il une terre de vignoble ? d’élevage ? de culture ? maraîchage ? Un peu de tout ça en fait ! C’est même l’un des territoires agricoles les plus variés du département. Alors que s’ouvre l’édition 2017 du Salon de l’agriculture, clunisois.fr fait le point sur les exploitations agricoles du Clunisois.

Les bovins en Charolais-Brionnais, les poulets en Bresse, le vin en Mâconnais et sur la côte Chalonnaise… et le Clunisois dans tout ça ? Au carrefour de différentes régions agricoles, nos 45 communes forment un territoire d’une rare diversité.

Si l’élevage de bovins à viande domine sur l’ouest, tourné vers le Charolais, on y retrouve aussi des moutons, chèvres et autres herbivores (dont les chevaux) à Saint-Martin-de-Salencey, Passy et Sigy-le-Châtel, notamment, mais aussi à Cluny. On retrouve également des vaches à viande et à lait dans le sud du territoire, à Château, Jalogny, Bergesserin (viande), ou Mazille et Sainte-Cécile (élevage mixte).

Les vignes ne sont pas absentes, loin s’en faut ! À Bray bien sûr, avec son appellation Mâcon-Bray, mais aussi à Blanot, Berzé-le-Châtel et même plus au nord, à Massy et Saint-Ythaire.
La polyculture et le poly-élevage sont largement répandus en Clunisois, avec plusieurs communes pratiquant la mixité des exploitations : à Joncy et Saint-Clément-sur-Guye au nord, à Buffières et Curtil-sous-Buffières au sud, à Salornay-sur-Guye, Cortevaix, Flagy, Chissey-les-Mâcon et Cortambert au centre.
Enfin, la petite commune de Taizé se distingue, avec une activité principale de maraîchage et d’arboriculture unique en Clunisois, grâce notamment à la culture de fruits rouges.

Finalement, seules les cultures céréalières, l’élevage de vaches à lait et de volailles manquent à ce palmarès d’un Clunisois déjà très diversifié !

Soyez le premier à publier un commentaire.