Cluny 1120 : l’exposition événement

Une exposition exceptionnelle s’ouvrira demain au Musée de Cluny – musée national du Moyen Âge à Paris : « Cluny 1120, au seuil de la Major Ecclesia »présentera pour la première fois une reconstitution du grand portail de l’abbaye de Cluny, avant sa présentation permanente au Musée Ochier à Cluny.

Inaugurée demain, mercredi 28 mars 2012, l’exposition « Cluny 1120  » promet d’être exceptionnelle à plus d’un titre : outre la reconstitution monumentale du grand portail de l’église abbatiale Cluny III qui y sera présentée pour la première fois, elle rassemblera des sculptures de Cluny actuellement exposées aux quatre coins du monde, permettra de découvrir un nouveau film 3D réalisé par le laboratoire Gunzo de l’ENSAM et marque la première collaboration entre le musée national du Moyen Âge, dit « musée de Cluny », à Paris, et le musée d’art et d’archéologie « musée Ochier » à Cluny.

L’exposition « Cluny 1120, au seuil de la Major Ecclesia » sera ainsi entièrement consacrée au grand portail de l’église abbatiale Cluny III, construit et sculpté dans les années 1110-1120, et considéré comme l’une des plus grandes réalisations de la sculpture monumentale en Bourgogne. Ses dimensions étaient impressionnantes, 5,60 m de largeur pour 3,25 m de hauteur, et son tympan sculpté dans un seul bloc (où siégeait une représentation du Christ en majesté) constituait à lui seul une prouesse technique pour l’époque.

Démoli à l’explosif le 8 mai 1810 et pulvérisé en milliers de petits morceaux, le portail de l’église abbatiale n’a été redécouvert qu’entre 1928 et 1950 lors des fouilles effectuées par Kenneth John Conant. Il a fallu ensuite attendre les fouilles de 1988-1989 (qui ont mis au jour le narthex de l’abbaye) pour retrouver quelques 6 000 fragments de ce portail.


Les fouilles du narthex de Cluny III en 1988 (DR).

Pour la première fois, une partie de ces fragments seront assemblés pour tenter de reformer une partie du grand portail de Cluny III. Afin de mieux appréhender la monumentalité de cette architecture, une structure en aluminium de sept mètres de hauteur reconstituant une partie du portail a été spécialement réalisée pour cette exposition par l’entreprise Abotech de Trambly, située à 20 km de Cluny.
Une reconstitution 3D inédite sera également présentée, conçue par le laboratoire d’imagerie numérique de l’école des Arts-et-Métiers de Cluny et la société On-situ de Chalon-sur-Sâone.


Reconstitution virtuelle du grand portail (ENSAM Cluny/CMN/on-situ).

L’exposition sera enfin l’opportunité d’admirer de près quelques-uns des plus beaux fragments retrouvés à ce jour, à l’image du haut-relief de Saint-Pierre (sur l’affiche, première photo ci-dessus) prêté par le musée d’art de Rhode Island aux Etats-Unis, ou de « l’aigle de Saint-Jean » habituellement exposé au musée du Louvre.

Après sa présentation à Paris, la reconstitution du grand portail reviendra en Bourgogne pour s’installer de façon permanente au musée Ochier de Cluny, où une salle lui sera dédiée.

L’exposition « Cluny 1120, au seuil de la Major Ecclesia » est visible au musée national du Moyen Âge de Paris jusqu’au 2 juillet, tous les jours sauf le mardi, de 9h15 à 17h45 (fermé le 1er mai).
Le tarif d’entrée incluant l’accès aux collections permanentes est fixé à 8,50 € (tarif réduit à 6,50 €, gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous le premier dimanche du mois).

Pour plus d’informations, cliquez sur www.musee-moyenage.fr et suivez l’actualité de l’exposition sur Twitter grâce au hashtag #cluny1120.

Soyez le premier à publier un commentaire.