Bernard Pivot, le maître (des) mot(s)

Invité au théâtre municipal de Cluny ce jeudi soir, Bernard Pivot a encore une fois régalé son auditoire avec son texte “Au secours ! les mots m’ont mangé” dans lequel il parsème anecdotes et aphorismes.

C’est presque en habitué que Bernard Pivot monte sur scène à Cluny, devant une salle comble à chaque fois. Après ses “souvenirs d’un gratteur de tête” en 2015, il présentait ce jeudi 12 janvier 2017 son nouveau monologue, où il entre dans les habits d’un écrivain poursuivit par les mots. On suit ses déboires avec l’enfance, l’amour, les femmes, les dictionnaires bien sûr, les dîners en ville, l’académie Goncourt, l’émission Apostrophes (où il rencontre un certain Bernard Pivot), et d’autres choses encore.

Pendant une heure trente, on passe d’une rencontre surréaliste avec Mme Larousse au sujet d’un hippopotame à trois pattes, au récit d’une autobiographie avortée à cause d’une assiette de purée.
Drôle, inventif et malicieux, Bernard Pivot n’en fini plus de démontrer son éternelle jeunesse à jouer avec les mots.

Soyez le premier à publier un commentaire.